Appel de la société civile pour la sécurité maritime et la protection des migrants

APPEL A PARTICIPATION AU SOMMET DES PEUPLES SUR LA SECURITE MARITIME ET LA PROTECTION DES MIGRANTS SUR LES MERS ET LES OCEANS EN AFRIQUE

14 octobre 2016 à Lomé au TOGO

« Pour une protection de tout-e-s sur les mers et les océans en Afrique »

boat-refugees_hcr

Des centaines de milliers de migrants et d’exilés meurent en mer durant leurs voyages.

Lomé, la capitale du Togo, se prépare activement pour accueillir du 11 au 15 octobre 2016 un sommet extraordinaire des chefs d’Etats Africains sur la sécurité maritime et le développement en Afrique. L’idée d’organiser ce sommet extraordinaire a été adoptée par les chefs d’Etats Africains lors du 23ème sommet de l’Union Africaine tenu à Malabo en juin 2014. Il réunira les chefs d’Etats, de gouvernement, les ministres, des experts et des organisations internationales (Union Européenne, ONU…) autour de la problématique de la coopération régionale et internationale pour la sécurité maritime et le développement de l’Afrique. Lire la suite

CDI-Togo recrute un animateur et un chauffeur

 

Avis de recrutement

Dans le cadre de la mise en œuvre d’un projet de sensibilisation et d’éducation à la lecture, l’association Communication et Développement Intégral (CDI-Togo), une organisation de la société civile (osc) de droit togolais, est à la recherche d’un (01) Animateur et d’un (01) Chauffeur. L’association a pour but de contribuer au développement humain durable à travers la communication et la culture.

logoCNJ-2016

Titres/Postes : 01 Animateur et 01 Chauffeur

Pays : TOGO

Ville : Lomé

Nombre de postes :

  • 01 Animateur
  • 01 Chauffeur

Missions : Lire la suite

Quelle place pour la littérature togolaise dans les programmes scolaires et universitaires ?

Communiqué de presse

Lomé (Togo), 10 mars 2016 – Dans le cadre de l’édition 2016 de son programme Cultivons Notre Jardin, l’association Communication et Développement Intégral (CDI-Togo) organise une conférence-débat sur le thème « Quelle place pour la littérature togolaise dans les programmes scolaires et universitaires ? », le mardi 22 mars 2016 à 19h00 au Goethe Institut de Lomé.

cnj2016FinalInitiée par l’association CDI-Togo avec l’appui du Goethe Institut, cette conférence-débat qui sera présentée par Monsieur Guy Missodey, Professeur de Lettres et Critique Littéraire, « vise à promouvoir la littérature togolaise et la lecture dans les milieux scolaire et universitaire ».
Cette conférence est publique, libre et ouverte à tous, notamment aux écrivains, décideurs, responsables d’instituts scolaires et universitaires, enseignants, personnel pédagogique, inspecteurs de l’éducation, parents, étudiants. Elle ambitionne d’aborder la problématique des programmes scolaires et universitaires togolais qui accordent une grande place aux œuvres littéraires étrangères (occidentales, africaines) au détriment des œuvres littéraires togolaises.
 Première d’une longue série de rencontres de réflexion et d’échanges que propose l’édition 2016 du programme Cultivons Notre Jardin, cette conférence-débat fait partie du volet « Semaine de la lecture » dudit programme qui prévoit également des tournées de lecture publique dénommée « Biblio Mobile » et des ateliers de lecture de l’image « CineMedia Education ».
Créée le 24 janvier 2010, l’association CDI-Togo est engagée dans la promotion du développement des personnes et des peuples par la communication et la culture. Elle intervient dans les domaines de la culture, de l’éducation, de la paix et du développement durable.
Contact :
Tél. +228 90 27 58 25 /  22 37 08 58 

Togo : Les lauréats du Concours de conte 2013

Logo_CDI-TOGO_2013en collaboration avecOIF-web

COMMUNIQUE

Lauréats du Concours de conte 2013

 L’association « COMMUNICATION ET DÉVELOPPEMENT INTÉGRAL » (CDI-Togo) et le CENTRE ILÉRAMA ont l’honneur et la joie de publier le résultat du Concours de conte 2013 organisé avec le soutien de ses partenaires à l’occasion de la première édition de la Semaine de la lecture au Togo du 20 au 27 mars dernier. Ce concours de conte qui s’est déroulé du 21 mars au 04 avril 2013 avait pour thème « Le travail » et était ouvert aux élèves de l’école primaire sur l’ensemble du territoire national.

Le Jury du présent concours était composé de Mlle KABRAITCHUKA Myriam (Littéraire, Secrétaire d’administration), de Mlle DOSSOU Anastasie (Communicatrice, Assistante de direction) et de M. SIDIBE Allassane (Artiste, Conteur).

Voici la liste des lauréats suite aux travaux dudit jury :

– Catégorie Cours Moyens (CM1 et CM2)

* 1er : KITCHA Pierre Kossivi Roland, CM2, Ecole Primaire Catholique Kokétimé

* 2ème : NOGBEDJI Ignace, CM1, Ecole Privée Laïque « La Performance »

* 3ème : AFODAGNI Afiwa Kékéli, CM1, Ecole Primaire Publique Anfamé/Nord

– Catégorie Cours Elémentaires (CE1 et CE2)

* 1er : NOGBEDJI Assoupi, CE1, Ecole Privée Laïque « La Performance »

* 2ème : LAWAN-BRAH Momi, CE2, Ecole Privée Laïque « La Performance »

* 3ème : SAVADOGO Odette, CE2, Ecole Privée « Agathe »

A noter qu’aucune candidature n’a été enregistrée pour la Catégorie Cours Préparatoires (CP1/CP2).

La cérémonie de remise des prix aux lauréats du présent concours aura lieu le mercredi 15 mai 2013 à 15h00 au CENTRE ILÉRAMA, sis à Dzifa-Kpota au 413, rue 30, boulevard Malfakassa, à 100 m au sud de l’EPP Anfamé Nord, Téléphone : 91 28 41 90 ou 90 27 58 25.

La liste des lauréats du concours est affichée notamment au Centre Ilérama et publiée sur le portail Internet de l’association CDI-Togo (www.cditogo.wordpress.com) à compter du 1er mai 2013.

Fait à Lomé, le 1er mai 2013.

AYETAN Kodjo Ognandou

Président de CDI-TOGO

Promoteur du CENTRE ILÉRAMA

Pour télécharger ce communiqué au format Word, cliquer sur Communiqué-Laureats_concours_contes_2013 .

Les artistes frottent avec les produits qui leur assurent la protection

Les artistes togolais étaient mardi à Lomé en conférence-débats sur les différents produits d’assurance qui peuvent leur permettre de protéger convenablement le fruit de leur esprit.

Vue partielle des participants

Vue partielle des participants

 Initiative de Mme Akofa Agbozouhoue, administratrice du centre Ilérama, il a été question à cette rencontre avec les artistes, « d’informer et d’édifier les artistes et acteurs culturels sur la protection sociale et celle de leurs œuvres et diverses structures ».

 Cette rencontre a également permis d’amener les participants, « à découvrir ou à mieux connaître les différents produits d’assurance ».

 Pour ce faire, les représentants de certaines sociétés d’assurance, notamment la NSIA-Togo et de l’administration étaient présents pour participer aux discussions.

 Le Bureau Togolais des Droits d’Auteurs (BUTODRA) a, à l’occasion, été présenté aux participants. Lire la suite sur Togoinfos.

Source : Togoinfos

Vers le premier Traité sur le Commerce des Armes : La responsabilité des Etats à l’épreuve

Les 193 Etats membres des Nations Unies se réuniront à New York du 2 au 27 juillet 2012 pour poursuivre les discussions et adopter le tout premier Traité sur le Commerce des Armes (TCA). Pour aboutir à ce traité, les Organisations Non Gouvernementales (ONG), notamment celles membres de la coalition internationale Control Arms (Contrôlez les armes), et les Etats favorables à un TCA fort et efficace militent pour que le texte du traité indique que « les Etats ne doivent pas autoriser un transfert d’armes » lorsqu’il existe un risque substantiel que ces armes soient utilisées pour commettre des violations des droits humains ou que ce transfert ait un impact sur le développement du pays ou de la région.

Des millions de personnes sont victimes des armes (Photo : controlarms.org)

Parmi les ONG membres de la coalition internationale Control Arms (Contrôlez les armes), on compte des organisations d’envergure internationale comme Oxfam, Amnesty International, le GRIP (Groupe de recherche et d’information sur la paix et la sécurité),  WAANSA (West African Action Network on Small Arms), mais aussi des associations nationales dont deux de droit Togolais à savoir : le Cercle des Jeunes pour une Société de Paix (CJSP) et Communication et Développement Intégral (CDI) qui participent à la campagne en faveur de l’adoption TCA contraignant. Parmi les ONG membres de la coalition Contrôlez les Armes, 33 personnes en provenance de 17 pays d’Afrique sont annoncées par la dite coalition pour prendre part à cette importante conférence sur le Traité sur le Commerce des Armes.

Il faut noter également l’accompagnement de la société civile par le Centre régional pour la paix et désarmement en Afrique (UNREC) en matière de la paix et de la lutte la prolifération illicite des ALPC.

De la nécessité d’un TCA

Le Traité sur le Commerce des Armes est envisagé pour venir réglementer le commerce international des armes conventionnelles et des munitions, un secteur qui jusqu’alors est très peu réglementé. Cette situation est tout de même surprenante, voire dramatique quand l’on sait que le commerce des armes, mais aussi la circulation illicites des Armes Légères et de Petit Calibre (ALPC) alimentent les nombreux conflits à travers le monde, avec un cortège de conséquences : pertes en vies humaines et en infrastructures, impacts négatives sur l’économie des Etats concernés, accroissement de la pauvreté, violations des droits humains, etc. C’est ainsi que chaque jour, des millions de personnes souffrent des conséquences directes et indirectes du commerce irresponsable des armes. Lire la suite

Présentation de CDI-TOGO

Français (English below)

Logo de CDI-TOGO

Logo de CDI-TOGO

Présentation

Créée le 24 janvier 2010 à Lomé, « Communication et Développement Intégral » (CDI-TOGO) est une organisation de la société civile (Récépissé N°0848/MATDCL-SG-DLPAP-DOCA) qui a pour but de promouvoir le développement intégral des personnes et de peuples par la communication et la culture.

Cette organisation entend rechercher et relayer l’information par les différents moyens de communication en faveur du développement et du bien-être des personnes et des peuples. Pour l’atteinte de ses objectifs, CDI-TOGO entend prendre en compte les moyens modernes, mais aussi les moyens traditionnels de communication, afin d’atteindre toutes les couches sociales, avec une prédilection pour les populations les plus marginalisée, défavorisées ou simplement les populations des communautés de base aussi bien rurales qu’urbaines… Lire la suite