Appel à candidature : 6ème Résidence Documentaire de Blitta, Togo

APPEL A CANDIDATURE: 6ème Résidence Documentaire de Blitta

Logo_FESDOBDans le cadre de la 6ème édition du Festival de Film Documentaire de Blitta (FESDOB) qui se tiendra du 15 au 20 novembre 2016, l’Association Terre des Arts et de la Culture (ATAC), en collaboration avec ses partenaires, organise la 6ème Résidence Documentaire de Blitta (Togo) qui aura lieu du 15 octobre au 14 novembre 2016 sur le thème : « la contribution du film documentaire à la lutte contre l’insécurité transfrontalière et maritime ».

Lire la suite

Publicités

Appel à films : Festival de Film Documentaire de Blitta 2016

APPEL A FILMS : 6ème EDITION DU FESDOB
CONDITIONS D’INSCRIPTION ET DE SELECTION

Logo_FESDOBLe Comité d’Organisation du Festival de Film Documentaire de Blitta (FESDOB 2016) rappelle au public (réalisateurs, producteurs de films documentaires) que l’appel à films lancé pour le compte de la 6ème édition dudit festival se poursuit et prendra fin le 31 juillet 2016.
L’inscription des films au Festival International de Films Documentaires de Blitta (FESDOB) est ouverte à tous les films documentaires du monde.
Elle est limitée à deux (02) films au plus par réalisateur et peut être effectuée par le réalisateur ou le producteur. Ces deux films doivent de différents métrages.
Le film ne doit pas excéder deux (02) ans d’âge au 31 décembre 2016, ni avoir été présenté lors d’une précédente édition du FESDOB.
Cette 6ème édition du festival a pour thème : « la contribution du film documentaire à la lutte contre l’insécurité transfrontalière et maritime ».
Cette édition se tiendra du Mardi 15 au dimanche 20 novembre 2016 à Blitta (Togo). 

L’inscription d’un film implique l’envoi au FESDOB au plus tard le 31 juillet 2016, des documents et matériels suivants :

  • Une (01) fiche d’inscription disponible (à demander : fesdob.delegue@gmail.com /asso.terr2007@yahoo.fr) dûment remplie, datée et signée ;
  • Une (01) fiche technique et artistique ;
  • Un (01) synopsis en français et en anglais ;
  • Une (01) biofilmographie du réalisateur ;
  • Deux (02) affiches du film aux dimensions de 0,60 m x 0,80 m;
  • Une (01) copie DVD pal

Les dossiers d’inscription (documents) doivent être envoyés par courrier électronique aux adresses e-mail suivantes : fesdob.delegue@gmail.com / asso.terr2007@yahoo.fr.
Infoline : 228 26 70 70 33 / 90 12 42 59 / 90 27 58 25  / 99 07 82 84
Délégué Général du festival : Charles Ayetan

Documents à télécharger :

FESDOB_2016_conditions-et-Reglement

FESDOB 2016 – Fiche d’inscription 2016_Fcais

FESDOB 2016 – Fiche d’inscription 2016_Ang

 

CDI-Togo recrute un animateur et un chauffeur

 

Avis de recrutement

Dans le cadre de la mise en œuvre d’un projet de sensibilisation et d’éducation à la lecture, l’association Communication et Développement Intégral (CDI-Togo), une organisation de la société civile (osc) de droit togolais, est à la recherche d’un (01) Animateur et d’un (01) Chauffeur. L’association a pour but de contribuer au développement humain durable à travers la communication et la culture.

logoCNJ-2016

Titres/Postes : 01 Animateur et 01 Chauffeur

Pays : TOGO

Ville : Lomé

Nombre de postes :

  • 01 Animateur
  • 01 Chauffeur

Missions : Lire la suite

Recrudescence de la criminalité : Des fusils et munitions de guerres saisis à Lomé

АК-47-munitionsUne opération de prévention sécuritaire a été menée à Lomé dans les quartiers Hédzranawoé, Wuiti et Agoè-zongo le 25 mai dernier, entre 6h et 15h, par les forces de défense et de sécurité. Cette opération a permis d’interpeller une cinquantaine de personnes et de saisir d’importants matériels roulants sans identification ainsi que des fusils et munitions de guerre.

Cette annonce a été faite par le ministre de la Sécurité et de la Protection civile, le colonel Yark Damehane, dans un communiqué publié le 25 mai. Lors de cette opération de prévention sécuritaire, indique le communiqué, des actions de contrôle et de perquisition ont été conduites dans le cadre de la légalité républicaine et sur réquisition du Procureur de la République. Ces actions visent, déclare le ministre, à « protéger nos populations et leurs biens dans un contexte où la recrudescence de la criminalité et des menaces terroristes dans le monde en général et dans notre sous-région en particulier devient de plus en plus inquiétantes ».

Une cinquantaine de personnes ont été interpellées à l’issue de l’action. De même, un nombre important de véhicules et plusieurs centaines de motos sans pièces ou sans plaques ont été saisis, ainsi que de l’armement dont 03 fusils AK47 et leurs chargeurs, des pistolets, des minutions de guerre, des explosifs et des détonateurs pyrotechniques, et 12,5 kg de cannabis.

Un deuxième communiqué du même jour signale que la ville de Mango a enregistré une violente manifestation entretenue par un groupe de jeunes hostiles à l’inhumation des corps des victimes ayant trouvé la mort dans les événements malheureux de novembre 2015. Des maisons et boutiques ont été saccagées. L’intervention des forces de sécurité a permis d’obtenir le calme et d’éviter de justesse un affrontement entre deux camps : les personnes favorables et celles non favorables à l’inhumation.

Charles Ayetan

Quelle place pour la littérature togolaise dans les programmes scolaires et universitaires ?

Communiqué de presse

Lomé (Togo), 10 mars 2016 – Dans le cadre de l’édition 2016 de son programme Cultivons Notre Jardin, l’association Communication et Développement Intégral (CDI-Togo) organise une conférence-débat sur le thème « Quelle place pour la littérature togolaise dans les programmes scolaires et universitaires ? », le mardi 22 mars 2016 à 19h00 au Goethe Institut de Lomé.

cnj2016FinalInitiée par l’association CDI-Togo avec l’appui du Goethe Institut, cette conférence-débat qui sera présentée par Monsieur Guy Missodey, Professeur de Lettres et Critique Littéraire, « vise à promouvoir la littérature togolaise et la lecture dans les milieux scolaire et universitaire ».
Cette conférence est publique, libre et ouverte à tous, notamment aux écrivains, décideurs, responsables d’instituts scolaires et universitaires, enseignants, personnel pédagogique, inspecteurs de l’éducation, parents, étudiants. Elle ambitionne d’aborder la problématique des programmes scolaires et universitaires togolais qui accordent une grande place aux œuvres littéraires étrangères (occidentales, africaines) au détriment des œuvres littéraires togolaises.
 Première d’une longue série de rencontres de réflexion et d’échanges que propose l’édition 2016 du programme Cultivons Notre Jardin, cette conférence-débat fait partie du volet « Semaine de la lecture » dudit programme qui prévoit également des tournées de lecture publique dénommée « Biblio Mobile » et des ateliers de lecture de l’image « CineMedia Education ».
Créée le 24 janvier 2010, l’association CDI-Togo est engagée dans la promotion du développement des personnes et des peuples par la communication et la culture. Elle intervient dans les domaines de la culture, de l’éducation, de la paix et du développement durable.
Contact :
Tél. +228 90 27 58 25 /  22 37 08 58 

Alerte rapide : Le Conseil de Paix et de Sécurité de l’UA se mobilise

Le Conseil de Paix et de Sécurité de l’Union Africaine (UA), en sa 577ème  réunion tenue le 23 février 2016, a suivi une communication de la Commission sur l’alerte rapide, ainsi qu’une mise à jour sur l’état d’opérationnalisation du Système continental d’alerte rapide (SCAR) et de l’analyse prospective dans le cadre du suivi de son communiqué PSC/PR/COMM.(CCCLX) sur  la pleine utilisation de tous les outils disponibles en matière de diplomatie préventive,  adopté lors de sa 360ème réunion tenue le 22 mars 2013, ainsi que le communiqué PSC/PR/COMM.(CDLXIII) sur la prévention structurelle des conflits adopté par le Conseil lors de sa 463ème réunion tenue le 27 octobre  2014.

cps-UA

 Le Conseil a pris note de la communication sur l’alerte rapide ainsi que de la mise à jour sur l’état d’opérationnalisation du SCAR et de l’analyse prospective faite  par la Commission. Lire la suite

Burundi : sept journalistes persécutés par la justice

 

liberte_presseReporters sans frontières (RSF) fait part de son indignation après la demande d’extradition lancée mercredi au Burundi demandant l’extradition de sept journalistes en exil. La Cour Suprême de Bujumbura, qui accuse les reporters de complicité dans la tentative de putsch avortée du 13 mai 2015, demande aux Etats hôtes de ces journalistes de les arrêter et de les livrer à la justice burundaise.

Le 2 février 2016, la Cour Suprême du Burundi a publié un communiqué de presse adressé à la communauté internationale et demandant aux pays hôtes des journalistes exilés de les arrêter et de les livrer à la justice burundaise. Le texte désigne sept personnalités des médias les plus en vue du pays, qualifiés de « putschistes « ou « d’alliés insurgés ». Lire la suite