Recrudescence de la criminalité : Des fusils et munitions de guerres saisis à Lomé

АК-47-munitionsUne opération de prévention sécuritaire a été menée à Lomé dans les quartiers Hédzranawoé, Wuiti et Agoè-zongo le 25 mai dernier, entre 6h et 15h, par les forces de défense et de sécurité. Cette opération a permis d’interpeller une cinquantaine de personnes et de saisir d’importants matériels roulants sans identification ainsi que des fusils et munitions de guerre.

Cette annonce a été faite par le ministre de la Sécurité et de la Protection civile, le colonel Yark Damehane, dans un communiqué publié le 25 mai. Lors de cette opération de prévention sécuritaire, indique le communiqué, des actions de contrôle et de perquisition ont été conduites dans le cadre de la légalité républicaine et sur réquisition du Procureur de la République. Ces actions visent, déclare le ministre, à « protéger nos populations et leurs biens dans un contexte où la recrudescence de la criminalité et des menaces terroristes dans le monde en général et dans notre sous-région en particulier devient de plus en plus inquiétantes ».

Une cinquantaine de personnes ont été interpellées à l’issue de l’action. De même, un nombre important de véhicules et plusieurs centaines de motos sans pièces ou sans plaques ont été saisis, ainsi que de l’armement dont 03 fusils AK47 et leurs chargeurs, des pistolets, des minutions de guerre, des explosifs et des détonateurs pyrotechniques, et 12,5 kg de cannabis.

Un deuxième communiqué du même jour signale que la ville de Mango a enregistré une violente manifestation entretenue par un groupe de jeunes hostiles à l’inhumation des corps des victimes ayant trouvé la mort dans les événements malheureux de novembre 2015. Des maisons et boutiques ont été saccagées. L’intervention des forces de sécurité a permis d’obtenir le calme et d’éviter de justesse un affrontement entre deux camps : les personnes favorables et celles non favorables à l’inhumation.

Charles Ayetan

Délinquance en haute-mer : un défi sécuritaire mondial

Capture d'écran (vidéo), Crédit Photo, New York Times

Capture d’écran (vidéo), Crédit Photo, New York Times

L’insécurité en haute-mer reste un défi majeur pour notre planète. Tous les pays du monde en sont concernés et s’activent pour la recherche de solution en vue de la sécurisation des océans. Une conférence de l’Union Africaine est attendue à Lomé (Togo) sur la question, du 2 au 7 novembre prochain.

Si le problème le plus crucial de l’insécurité maritime est la piraterie en mer, il ne faut guère minimiser les crimes et exécutions sommaires de marins ou de clandestins, ni les innombrables crimes contre l’environnement océanique.

La question de la sécurité et de la sûreté maritimes est d’actualité. Dans ce sens, le journal américain « New York Times » lance une série de reportages sur la délinquance en haute-mer sous le titre « The Outlaw Ocean) (Océans hors-la-loi). Lire la suite

Addis-Abeba : 3ème conférence internationale sur le financement du développement  

Photo PNUD/Emile Kenkou

Photo PNUD/Emile Kenkou

Du 13 au 16 juillet 2015 se tient à Addis-Abeba, la troisième Conférence internationale sur le financement du développement.  C’est la première fois que cette conférence de haut niveau se tient en Afrique. Plusieurs milliers de personnes – représentants politiques, opérateurs économiques et membres de la société civile –, prennent part à cette rencontre de haut niveau au cours de laquelle sera adopté un accord international qui constituera une contribution et un soutien importants à la mise en œuvre du programme de développement pour l’après 2015.

Selon le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), cette conférence représente pour la communauté internationale « une occasion importante d’adopter un cadre de financement aussi audacieux et ambitieux que les nouveaux objectifs pour le développement durable (ODD).

Cette conférence va jeter les bases du financement dans l’Agenda de développement après 2015, et notamment des Objectifs du développement durable (ODD) qui seront approuvés dans le courant de l’année.

Contributions du PNUD

Le PNUD œuvre pour que les pays aient accès aux ressources nécessaires pour mettre en œuvre le nouveau programme de développement et améliorer la vie de leurs populations.

Le 13 juillet en début de soirée, le PNUD a lancé à Addis-Abeba, le programme « Inspecteurs des impôts sans frontières » qui est une nouvelle initiative conjointe de du PNUD avec l’Organisation de la coopération et du développement économiques (OCDE). Ce programme vise à « soutenir les pays en développement dans leurs efforts de consolidation de leurs capacités en matière de contrôle fiscal, en permettant à des experts du contrôle fiscal de travailler aux côtés de fonctionnaires locaux des administrations fiscales de pays en développement sur des questions de contrôle fiscal et des questions connexes ». C’était en présence de l’Administrateur du PNUD, Mme Helen Clark et de plusieurs spécialistes, notamment des responsables d’institutions et des fiscalistes.

Environ 7 000 participants de 120 pays dont 1 000 représentants de la société civile et du secteur privé participent à cette troisième Conférence internationale sur le financement du développement au cours de laquelle plus de 200 manifestations parallèles sont prévues.

En prélude à cette rencontre internationale, une vidéo conférence animée depuis les Etats-Unis d’Amérique, a réuni plusieurs journalistes le 2 juillet dernier au Centre d’information des Nations Unies (CINU) à Lomé.

Charles Ayetan

Lomé accueille le Festival international très court du 6 au 8 juin 2015

Communiqué

L’Association pour la Promotion de la Culture au Cinéma en Afrique (APCC.54) accueille pour la première fois au Togo le Festival international très court qui se tiendra du 06 au 08 juin 2015 à Lomé. Au plan mondial, le Festival international très court qui est à sa 17ème édition se tiendra du 5 au 14 juin prochain dans plus de 100 villes des cinq (05) continents.

Au Togo, les projections de films et les ateliers du festival auront lieu au Goethe Institut de Lomé.

Pourquoi le Très court à Lomé ?

Dans son souci majeur de donner un souffle nouveau au cinéma national, l’APCC.54 opte pour le format de film très court et souhaite le développer à une échelle nationale. Accueillir le festival international très court à Lomé possède des avantages pour le cinéma local à savoir :

  • L’adoption d’un format audiovisuel en pleine expansion,
  • L’adoption d’un format privilégié dans les transmédias,
  • L’adoption d’un format privilégié par les nouvelles générations et enfin,
  • L’adoption d’un format générateur de vocation.

Dans chaque ville hôte dudit festival, des activités locales connexes sont organisées sous l’appellation « Around le court ».

« Around le court »

Pour cette première édition à Lomé, le comité d’organisation a ciblé deux (02) secteurs clés de l’environnement audiovisuel autour desquels seront organisés des ateliers pour renforcer les capacités des productions locales.

Il s’agit d’une part, de l’atelier « Il était une fois » qui a pour objectif le développement local du cinéma fiction. Il enseignera les pratiques de base du scénario de fiction et le développement de personnages tout en mettant l’accent sur les nouvelles formes d’écriture du scénario.

D’autre part, il se tiendra un atelier de critique cinématographique. Il servira à donner aux stagiaires des notions de base de la lecture de l’image et du son.

Les inscriptions aux deux ateliers (« Il était une fois » et « critique cinématographique ») sont ouvertes à toute personne intéressée du 15 au 31 mai 2015 (cf. Fiche d’inscription).

Partenariat

L’APCC.54 qui accueille cette première édition du Festival international très court à Lomé (TOGO) en partenariat avec l’Ambassade de France au Togo, SCAC Togo, Institut Français Togo,  Goethe Institut Togo, Universal Grace Production, Scenaristes-Associes,  AJCC-Togo, CDI-TogoAgo Média, Beauty for ashes, Direction Nationale de la Cinématographie, Ministère en charge de la Culture.

Le comité d’organisation lance un appel à toutes les personnes physiques et morales désireux de devenir partenaires de cette première édition de l’événement afin de jouir de cette offre de visibilité indéniable sur les cinq (05) continents. 03 minutes (hors titre et générique), c’est le challenge proposé à chacun des films diffusés au Très Court International Film Festival.

Sitou AYITE,

Déléguée Générale

Contact presse : +228 90 27 58 25 / +228 99 80 21 98 ; lome@trescourt.com ; www.trescourt/lome

Semaine de la lecture 2014 : Remise de prix aux lauréats du concours de dictée

Le rideau est tombé le 24 mai dernier sur la Semaine de la lecture, édition 2014. En effet, dans le cadre de la 2ème Semaine de la lecture au Togo tenue du 20 au 27 mars 2014, l’association « Communication et Développement Intégral » a organisé une cérémonie de remise de prix aux lauréats du concours de dictée, le samedi 24 mai 2014 au Centre social et culturel Ilérama à Lomé. La remise de prix aux lauréats du concours de dictée a eu lieu en présence du représentant du Ministre des Enseignements Primaire et Secondaire, M. Abalo BAKOUN, de représentants de bibliothèques partenaires et de parents d’élèves.
Photo souvenir des lauréats avec les invités et les organisateurs

Photo souvenir des lauréats avec les invités et les organisateurs

Au total, onze (11) enfants ont été primés dont dix (10) lauréats du concours de dictée et une (01) jeune collégienne, lauréate du Prix du  Meilleur Lecteur 2014 du Centre Ilérama.

Lire la suite

La communication au service d’une authentique culture de la rencontre

Le Pape François a publié ce 24 janvier, Fête de saint François de Sales, Patron des journalistes, son message pour la 48ème Journée Mondiale des Communications Sociales qui sera célébrée le dimanche 1er juin 2014. « La communication au service d’une authentique culture de la rencontre », tel est le thème de ce message qui, selon le Conseil pontifical pour les communications sociales, « veut explorer le potentiel de la communication dans un monde, toujours connecté et en ligne, pour s’assurer que les gens soient toujours plus proches afin de bâtir un monde plus juste ».

La communication selon le Pape François

La communication selon le Pape François

L’association Communication et Développement Intégral (CDI-Togo) qui boucle ce 24 janvier 2014 ses 4 années d’existence souhaite une bonne fête à tous les journalistes et communicateurs en vous proposant le texte intégral du Message du Pape François pour la 48ème Journée Mondiale des Communications Sociales. Lire la suite

FESDOB 2013 : 5 films de 5 pays primés dont le Togo

M. Ali Damba (à gauche), directeur du CNCN, recevant le prix de l'intégration sous régionale des mains du préfet de Blitta, M. Batossa Boukari (Photo Charles Ayetan)

M. Ali Damba (à gauche), directeur du CNCN, recevant le prix de l’intégration sous régionale des mains du préfet de Blitta, M. Batossa Boukari (Photo Charles Ayetan)

Le 3ème Festival de Film Documentaire de Blitta (FESDOB) qui a eu lieu du 17 au 22 décembre dernier a fait cinq (05) lauréats, réalisateurs en provenance de cinq (05) pays à savoir la France, le Niger (02 flims primés), le Togo et une coproduction Kenya/Ouganda.

C’était au cours de  la soirée de clôture, le 21 décembre dernier au Centre international de Conférence de Blitta au Togo. Ce palmarès a été dévoilé par le jury international du FESDOB 2013 présidé par Mme Adjikè Sanni-Assouma du Togo, avec M. Idrissa Garba Touré (Niger) comme rapporteur. L’association Communication et Développement Intégral (CDI-Togo), partenaire du FESDOB, a été représenté à ce festival par son président, M. Kodjo Ayetan, responsable médias du FESDOB et membre du Comité d’Organisation. Lire la suite