Accra : Atelier sous régional sur l’apport des bibliothèques au développement

Un atelier de sensibilisation, de plaidoyer et de stratégies de collecte de données pertinentes se tient à l’Université du Ghana à Accra (Legon), du 1er au 4 novembre 2017. Organisé par une équipe de bibliothécaire du Ghana et du Nigéria, cette rencontre réunit une trentaine de bibliothécaires et professionnels de l’information venus de la sous-région ouest africaine, notamment du Bénin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Gambie, Mali, Nigéria, Sénégal, Sierra Leone et du Togo.

IFLA-IAP_Accra_mini

Exposés et travaux pratiques ont marqué cet atelier (crédit : Charles Ayetan)

Les travaux ont été ouverts le 2 novembre suite au mot de bienvenue du coordonnateur de l’atelier M. Samuel Bentil Aggrey, président de l’Association Ghanéenne des Bibliothèques, et l’allocution du Pr Perpetua Sekyiwa Dadzie, responsable de la bibliothèque de l’Université du Ghana.

Plusieurs communications thématiques ont été présentées au cours de la première journée des travaux. Ainsi l’agenda mondial 2030 impulsé par l’Organisation des Nations Unes (ONU) et l’agenda 2063 de l’Union Africaine (UA) ont-ils été présentés par l’équipe du Programme International de Plaidoyer du Ghana, Messieurs Edward Addo-Yobo et Samuel Aggrey du Ghana, un exposé qui a permis de scruter ces deux agendas sous l’angle de la contribution des bibliothèques au développement durable sur le continent

Ensuite, l’équipe du Programme International de Plaidoyer du Nigeria, Dr Rose Okiy et Dr Nkem Osuigwe du Nigéria ont présenté le « rôle des bibliothèques dans les agendas 2030 (UN) et 2063 (UA) », suivi des thèmes « Racontez votre histoire : Rechercher et collecter des données pertinentes pour votre histoire », puis « les sept étapes de la planification du cycle de plaidoyer » par Dr Victoria Okojie du Nigéria.

IFLA-IAP_Accra2_mini

Dr Victoria Okojie (Crédit :  Charles Ayetan)

Répartis en petits groupes, les participants ont rédigé différentes histoires de leurs bibliothèques montrant comment leurs projets et activités innovent en vue d’une contribution substantielles à l’atteinte des Objectifs de Développement Durable (ODD) dans leurs pays respectives.

A l’ouverture des travaux, Pr Perpetua Dadzie, responsable de la bibliothèque de l’Université du Ghana (Legon), s’est réjouie de la tenue de cet atelier qui va permettre de délibérer sur la contribution des bibliothèques à l’atteinte des Objectifs des ODD. Elle a également remercié la Fédération Internationale des Associations et Institutions de Bibliothèques (IFLA) pour son appui et l’équipe de coordination de cet atelier.

Charles Ayetan

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s