Addis-Abeba : 3ème conférence internationale sur le financement du développement  

Photo PNUD/Emile Kenkou

Photo PNUD/Emile Kenkou

Du 13 au 16 juillet 2015 se tient à Addis-Abeba, la troisième Conférence internationale sur le financement du développement.  C’est la première fois que cette conférence de haut niveau se tient en Afrique. Plusieurs milliers de personnes – représentants politiques, opérateurs économiques et membres de la société civile –, prennent part à cette rencontre de haut niveau au cours de laquelle sera adopté un accord international qui constituera une contribution et un soutien importants à la mise en œuvre du programme de développement pour l’après 2015.

Selon le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), cette conférence représente pour la communauté internationale « une occasion importante d’adopter un cadre de financement aussi audacieux et ambitieux que les nouveaux objectifs pour le développement durable (ODD).

Cette conférence va jeter les bases du financement dans l’Agenda de développement après 2015, et notamment des Objectifs du développement durable (ODD) qui seront approuvés dans le courant de l’année.

Contributions du PNUD

Le PNUD œuvre pour que les pays aient accès aux ressources nécessaires pour mettre en œuvre le nouveau programme de développement et améliorer la vie de leurs populations.

Le 13 juillet en début de soirée, le PNUD a lancé à Addis-Abeba, le programme « Inspecteurs des impôts sans frontières » qui est une nouvelle initiative conjointe de du PNUD avec l’Organisation de la coopération et du développement économiques (OCDE). Ce programme vise à « soutenir les pays en développement dans leurs efforts de consolidation de leurs capacités en matière de contrôle fiscal, en permettant à des experts du contrôle fiscal de travailler aux côtés de fonctionnaires locaux des administrations fiscales de pays en développement sur des questions de contrôle fiscal et des questions connexes ». C’était en présence de l’Administrateur du PNUD, Mme Helen Clark et de plusieurs spécialistes, notamment des responsables d’institutions et des fiscalistes.

Environ 7 000 participants de 120 pays dont 1 000 représentants de la société civile et du secteur privé participent à cette troisième Conférence internationale sur le financement du développement au cours de laquelle plus de 200 manifestations parallèles sont prévues.

En prélude à cette rencontre internationale, une vidéo conférence animée depuis les Etats-Unis d’Amérique, a réuni plusieurs journalistes le 2 juillet dernier au Centre d’information des Nations Unies (CINU) à Lomé.

Charles Ayetan

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s