Rôle des médias dans la consolidation de la démocratie : un symposium tenu à Lomé

A l’occasion de la célébration de la Journée internationale de la démocratie, le 15 septembre, un symposium national des médias s’est tenu ce jour à Lomé sur le thème « Rôle des médias dans la consolidation de la démocratie ». Initiée par le Haut Commissariat des Nations Unies aux Droits de l’Homme (HCDH) au Togo et le Ministère des Droits de l’Homme et de la Consolidation de la Démocratie, cette rencontre qui a eu lieu à l’Hôtel Eda OBa a ouvert ces travaux en présence de plusieurs personnalités. La cérémonie d’ouverture a été présidée par la Madame la ministre des Droits de l’Homme et de la Consolidation de la Démocratie, Rita Doris Wilson de-Souza, en présence du ministre de la Communication, Djimon Oré, et du représentant du HCDH au Togo, Michael Offermann.

Ce symposium a pour objectifs, entre autres, de contribuer au renforcement des capacités des professionnels des médias en matière de principes démocratiques et de droits de l’Homme par la consolidation de leurs connaissances, puis d’échanger avec eux sur leurs contributions au respect des principes démocratiques et des droits de l’Homme.

Message du Secrétaire Général de l’ONU à l’occasion de la Journée internationale de la démocratie 2011

Cette année fera date dans l’histoire de la démocratie. Des millions d’êtres humains ont participé aux événements hors du commun qui se sont déroulés au Moyen-Orient, en Afrique du Nord et ailleurs, et un plus grand nombre encore les ont suivis avec un intérêt intense. Leur attitude a confirmé que la démocratie est un modèle universel auquel tous les peuples aspirent et qui n’est étranger à aucune culture. Cette année a également permis de se rappeler que la démocratie ne saurait être exportée ou imposée de l’extérieur : elle doit trouver son origine dans la volonté du peuple et ses forces vives dans une société civile active et forte. Le monde a vérifié cette vérité selon laquelle les pays ne sont pas mûrs pour la démocratie mais mûrissent grâce à elle. Ce sont avant tout les jeunes qui ont transmis ce message. Ils ont été les champions de l’idéal démocratique et il leur faut maintenant franchir les obstacles pour réaliser le potentiel de la transition qu’ils ont contribué à provoquer.

Ce constat est confirmé par un autre événement marquant de cette année : le vingtième anniversaire de la transformation massive de l’Europe orientale. Nombre de pays de cette région n’en sont encore qu’au seuil de la démocratie. Ils savent combien il est difficile d’instaurer l’état de droit, d’encourager la transparence et la responsabilité et de rénover les systèmes politiques et économiques. Ils connaissent les revers qui peuvent décourager et la passion qui est nécessaire pour aller de l’avant. D’importantes leçons sont à tirer de leur expérience.

L’Organisation des Nations Unies est là pour appuyer ces efforts. Plus que toute autre organisation, elle s’emploie à développer et à renforcer les institutions et les pratiques démocratiques dans le monde entier. Elle appuie la tenue d’élections libres et régulières, encourage la participation populaire de la société civile et stimule le dialogue en cas d’impasse après un scrutin contesté. Elle assure sa médiation dans des situations politiques fragiles afin de prévenir les conflits et encourage la création d’organes de sécurité responsables après la fin des hostilités. Elle déploie des experts pour aider à renforcer l’état de droit et à mettre en place des structures multipartites ainsi que des entités efficaces et responsables en ce qui concerne l’administration publique, les fonctions d’ombudsman, la lutte contre la corruption et l’égalité entre hommes et femmes.

Dans toutes ces entreprises, l’ONU ne cherche pas à exporter ou à encourager un quelconque modèle national ou régional de démocratie. Elle part du principe que l’idéal démocratique est enraciné dans les philosophies et les traditions propres à toutes les parties du globe, qu’une gouvernance démocratique efficace enrichit la qualité de la vie des hommes et des femmes du monde entier et que la démocratie est le socle de la paix, de la sécurité et du développement durables.

En cette Journée internationale de la démocratie, nous nous devons de redoubler d’efforts pour aider tout le monde et, plus particulièrement, les jeunes qui ont été les instigateurs des événements marquants de cette année à faire de la démocratie une réalité profonde. Cette journée leur appartient. Rendons-leur hommage pour s’être engagés à suivre, leur vie durant, le chemin de la démocratie.

Source (Message du SG de l’ONU) :

http://www.un.org/fr/events/democracyday/sgmessage.shtml

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s